Archive pour septembre, 2011

11. Structuration imaginaire de la morale et principe de précaution

Que le bon peuple qui ne possède rien et qui, de ce fait, est considéré comme étant en situation de convoiter les richesses d’autrui se le tienne pour dit : la morale (bourgeoise) et les lois édifiées à son service par l’Etat sont là pour exercer une surveillance étroite à son égard et le sanctionner si besoin. A cet égard, les propos (philosophiques) de Schopenhauer ne prennent-ils pas, à la lumière du droit de propriété, un sens particulier lorsqu’il souligne que « la doctrine du droit est une partie de la morale : elle détermine les actes que nous devons ne pas faire, si nous voulons ne pas causer du dommage aux autres, ne pas leur faire injustice. La morale en cette affaire considère donc l’agent de l’action. Le législateur, lui, s’occupe aussi de ce chapitre de la morale, mais c’est en considérant le patient : il prend donc les choses à rebours, et dans les mêmes actions, il voit les faits que nul ne doit avoir à souffrir, puisque nul ne doit éprouver l’injustice. Puis l’Etat, contre ces agressions, élève comme un rempart de lois, et crée le droit positif. Son but est de faire que nul ne souffre l’injustice : celui de la doctrine morale du droit, de faire que nul ne commette l’injustice.  » ?

Comme on le voit, si l’Etat de droit intervient sur le réel, sur l’acte effectivement commis, la structuration imaginaire de la morale permet de sanctionner autrui par précaution, c’est-à-dire par la seule caution du cinéma que les possédants peuvent à tout moment se faire relativement aux risques qu’ils courent à accaparer l’essentiel des richesses résultant de l’ensemble de l’histoire humaine, tout en pérennisant l’accroissement des richesses par le travail forcé de ceux qu’ils réussissent à tenir aux lisières de la Société.

 

Publié dans:Non classé |on 11 septembre, 2011 |Pas de commentaires »

Le Blog de "l'Africain" |
Blog du Collectif de Résist... |
tropcesttrop |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le défi démo-cratique en Al...
| RENAISSANCE SOCIALE DEMOCRA...
| Ligue Algerienne pour la Dé...